Actualités

Formations courtes: acquérir rapidement des compétences complémentaires.

Monter rapidement en compétences à partir de fondamentaux ou sur des modules plus spécialisés, proposer un format adapté aux rythmes et aux contraintes des organisations, favoriser le retour d’expérience et les cas concrets… avec ses formations courtes, RESO Industries apporte des outils et des repères pour une application opérationnelle en entreprise. Zoom, parmi les différentes thématiques, sur les formations au tutorat et à la conduite de l’entretien professionnel.

Wirquin a formé ses tuteurs à l’intégration des intérimaires dans l’entreprise.

Spécialiste de la fabrication d’équipements sanitaires, le groupe Wirquin a régulièrement recours à de nombreux intérimaires, qu’il faut intégrer dans un délai court à l’entreprise et aux postes. Une vingtaine de tuteurs, répartis sur trois ateliers, prennent en charge l’accompagnement des nouveaux arrivants à l’occasion de deux semaines de formation. Montrer les gestes, souligner les bonnes postures, transférer connaissances et expérience au poste de travail… « Nos tuteurs doivent transmettre beaucoup d’informations, afin de permettre à l’intérimaire d’être opérationnel, indique Julie Feytout, Assistante Gestion du Personnel. Le savoir-être et la communication sont essentiels dans cette relation de proximité. Les tuteurs avaient besoin d’être davantage outillés ».

Réalisée sous format court, la formation aux fondamentaux du tutorat de RESO Industries permet de se positionner dans la fonction tutorale, en identifiant les missions et le périmètre d’intervention. Elle invite également à organiser l’accueil du nouveau collaborateur, élaborer un plan d’apprentissage, rendre le travail lui-même formateur ou encore, évaluer les acquis. « Les modules ont été adaptés aux spécificités de notre entreprise et aux cas de figure rencontrés par nos salariés. » Car la formation vise l’efficacité : elle mobilise les stagiaires deux jours, pour développer les compétences sans que soit désorganisée la production. « Entre deux journées, nos tuteurs ont la possibilité de mettre en application les points d’apprentissage, puis d’évoquer à la session suivante leur retour d’expérience. ». Temps de prise de recul aussi, les formations courtes « permettent de faire prendre conscience de ce qu’on ne fait pas et de ce qu’on ne fait plus, par automatisme. Par exemple, tout simplement, se présenter ou être à l’écoute d’autrui. »

Formation à la conduite de l'entretien professionnel :

Poser le cadre et ouvrir le champ des possibles.

Avec la même logique de format court et opérationnel, la formation à la conduite de l’entretien professionnel pose le cadre de l’exercice et ouvre le champ des possibles pour les managers : « L’entretien professionnel vise, tous les deux ans, à s’assurer du développement des compétences de ses collaborateurs et à veiller à leur employabilité. Il s’agit de faire d’une contrainte réglementaire l’opportunité d’un temps privilégié d’échange, en tête à tête », explique Jean-Philippe Favennec, formateur de RESO Industries. Aspects juridique, périmètre, contenus, posture… En une journée, la formation fait un tour d’horizon des points essentiels et propose des simulations d’entretiens. « L’entretien professionnel suspend le flot du quotidien pour se donner le temps d’évoquer les aspirations du salarié et son avenir professionnel, s’assurer que son projet et celui de l’entreprise soient en adéquation, envisager les évolutions possibles. »

La réforme professionnelle place le salarié au cœur du processus de formation et lui permet d’accéder directement à son CPF via une application mobile. Elle change les paradigmes et, déjà, les comportements. « Je vois des salariés s’intéresser davantage à la formation, devenir plus proactifs sur l’évolution de leur parcours professionnel. » L’entretien professionnel offre l’occasion de faire davantage coïncider les trajectoires de l’entreprise et celles des collaborateurs. Mais à condition que les orientations stratégiques soient clairement exposées. « Lors de la formation, j’insiste sur l’importance de les communiquer, afin d’apporter de la visibilité et de permettre au manager et au salarié de se projeter ensemble dans l’avenir, en envisageant les évolutions métiers et les besoins. » Dans ce cadre, la posture adoptée par le manager est avant tout celle de la facilitation. « Il s’agit de faire s’exprimer un projet, d’être à l’écoute d’envies ou de freins, en s’abstenant de tout jugement. C’est une posture de manager-coach. » Et elle ne coule pas de source. C’est pourquoi la formation laisse une large part aux exercices pratiques et à l’expérimentation. « Les managers peuvent aussi s’appuyer sur leur propre entretien professionnel et ce qu’ils en attendent. L’essentiel, finalement, est de développer sa capacité à se mettre à la place de l’autre. »

FORMATIONS COURTES : UN LARGE EVENTAIL DE THEMATIQUES

RESO Industries construit également des modules courts sur les thématiques de la formation interne, de la performance industrielle, du management… L’objectif : être force de proposition pour répondre à tous les sujets opérationnels des entreprises.

Plus d’informations : contact@reso-industries.fr ou 02.99.87.42.87