Actualités

La Performance de l'entreprise passe aussi par la santé des salariés

13 340 € par an et par salarié : c’est le coût moyen du désengagement et de la non-disponibilité selon l’IBET 20181. Un enjeu qui s’ajoute aux risques physiques et peut entamer la performance globale de l’entreprise. Le groupe de Protection Sociale APICIL, partenaire de Plasti Ouest, investit depuis bientôt 10 ans le champ de la santé au travail, à travers des programmes co-construits avec les entreprises. L’objectif : accompagner les organisations avec une approche globale et les outiller pour préserver le capital santé de leurs collaborateurs. Les explications de Catherine d'Aléo, Directrice du développement de la performance sociale.

Catherine d'Aléo - APICIL

Responsable du développement de la performance sociale

 

Quels sont les enjeux de la santé au travail pour l’entreprise ?

La santé au travail passe par celle du dirigeant et de ses collaborateurs : cette conviction est le point de départ de nos actions en matière de performance sociale de l’entreprise. Celle-ci recouvre non seulement les aspects physiques et psychologiques, mais également les incidences de l’environnement social et de la satisfaction au travail sur le bien-être des salariés, qu’il s’agisse d’organisation, de management, de qualité des relations, etc.

Prendre soin du capital santé des collaborateurs sous toutes ces formes permet de répondre à des obligations réglementaires mais surtout de relever des enjeux économiques (réduire les coûts associés à l’absentéisme et au turn over par exemple), sociaux (améliorer le dialogue social, donner du sens à sa politique RH,…) et d’image (développer sa marque employeur, recruter et fidéliser les talents,…). Dans l’entreprise, les déterminants de santé individuels et collectifs interagissent : il faut à la fois les considérer en propre et évaluer la manière dont les uns influent sur les autres.

De quelle manière accompagnez-vous les entreprises ?

APICIL a adopté, dans le cadre du programme Ambition Santé, une approche globale, co-construite en mode laboratoire avec des entreprises et éprouvée. Elle se décline dans un premier temps en un diagnostic et des indicateurs socio-économiques, qui permettent d’évaluer le capital santé des collaborateurs, aussi bien au niveau individuel que collectif. Le salarié dispose d’outils d’autoévaluation qui dressent son profil de santé individuel, le sensibilisent et lui proposent des pistes d’amélioration. L’entreprise bénéficie quant à elle d’un état des lieux sur l’ensemble des domaines de la santé (santé physique, psychique, management et environnement de travail) : il lui permet de capitaliser sur les bonnes pratiques et d’élaborer un plan d’actions priorisées, adéquat aux besoins exprimés, tout en considérant ses particularités métiers et sectorielles. C’est pour elle l’occasion de renforcer le dialogue social et de créer avec toutes les parties prenantes une dynamique en matière de Qualité de Vie au Travail.

APICIL apporte également un soutien dans le pilotage de la démarche et un accompagnement à la construction des plans d’actions, ainsi qu’une offre complète de services couvrant les grands domaines de la santé globale.

Comment savoir que les actions menées sont réellement pertinentes et vont produire des effets ?

C’est justement l’objet de la Chaire « Santé et Performance au Travail » que nous avons créée en 2016, en partenariat avec EM Lyon Busines School. Elle a pour objectif de répondre au manque d’études quantitatives sur les liens de causalité entre les investissements engagés en matière de santé et leurs résultats sur la satisfaction au travail et la performance collective.

Cette étude scientifique vise à mesurer le capital santé aux plans physique, psychique et social et à établir, avec des modèles mathématiques, les corrélations entre les actions de santé au travail et la performance opérationnelle et financière de l’entreprise. Réalisée sur trois ans, elle s’appuie sur une cohorte d’une vingtaine d’entreprises de taille et de secteurs différents, représentant environ 39 000 collaborateurs et plus de 300 sites en France. Elles sont interrogées deux fois par an sur l’ensemble des déterminants de santé. Cette étude a également pour objectif d’évaluer la pertinence des différentes actions visant à améliorer le capital santé. Les entreprises qui le souhaitent peuvent participer activement à l’étude et rejoindre la cohorte de la Chaire.

En savoir plus sur la Chaire « Santé et Performance au Travail » : www.em-lyon.com/chaire-apicil/

Le groupe APICIL en chiffres

Fondé en 1938 par les branches professionnelles, dont la Branche de la Plasturgie, le Groupe APICIL est le 4e groupe de Protection Sociale français.

Avec 2,4 Mds € de chiffre d’affaires, le Groupe APICIL propose une gamme complète de solutions performantes et adaptées en santé-prévoyance, épargne et services financiers ainsi qu’en retraite pour particuliers et professionnels. Chaque jour, les 2 144 collaborateurs du Groupe apportent leur expertise aux plus de 46 000 entreprises et 2,2 millions d’assurés protégés. Avec ses membres, le Groupe accompagne ses clients au plus près de leurs attentes en répondant à leurs besoins des plus généraux aux plus spécifiques (handicap, grande distribution, BTP…) et dans toutes les étapes de leur vie. Paritaire et mutualiste, le Groupe APICIL soutient des causes d’intérêt général et contribue ainsi à l’avancée de projets sociétaux majeurs.


Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.groupe-apicil.com

1 Source : Indice de Bien-être au Travail - Regards d’experts 2018 - Mozart Consulting / APICIL