Actualités

Groupe Plastivaloire : faire monter les compétences avec les parcours CQP

Le groupe Plastivaloire, 5 500 salariés, est spécialisé dans la conception, la production et la commercialisation de pièces plastiques par procédé d'injection. Accompagné par Plasti Ouest, il a mis en place, pour la deuxième année, des parcours de formation au Certificat de Qualification Professionnelle et organisé, le 16 octobre au siège de Langeais, la remise officielle des diplômes. Retour sur une action que le Groupe prévoit d’ores et déjà de poursuivre l’année prochaine.

« C’est une reconnaissance par les professionnels ». Guillaume Leblond, 28 ans, participe, comme 23 autres opérateurs de Plastivaloire, à la remise officielle des diplômes, en présence de Patrick Findeling, PDG du Groupe, de la Direction Industrielle et de la Direction des Ressources Humaines. Le nouveau bâtiment dédié à l’innovation a été choisi pour célébrer l’obtention par les salariés du CQP « Monteur-régleur d’équipements de fabrication » et du CQP « Technicien de maintenance et entretien des outillages ». Dans la pièce, le sentiment de fierté est discret mais palpable. « C’est plus valorisant qu’un diplôme d’école », poursuit Guillaume Leblond. Ancien cuisinier, puis intérimaire, il rejoint en 2017 le Groupe Plastivaloire, qui lui propose d’intégrer le parcours CQP sitôt sa période d’essai terminée. Fonctionnement des machines, procédés de transformation de la matière, vocabulaire technique… pour l’outilleur, la formation renforce l’intégration à la fois dans le métier et dans l’entreprise.

Faire évoluer les compétences

Confronté aux difficultés de recrutement sur un marché de l’emploi en tension, le Groupe Plastivaloire mise sur le développement des compétences en interne. « Nous avons demandé à chaque directeur d’usine d’évaluer les compétences sur la base d’un référentiel que nous avions défini, afin d’identifier parmi nos collaborateurs ceux qui souhaitaient évoluer dans leur fonction. Selon la motivation et le potentiel, nous avons proposé le parcours CQP, une démarche avant tout volontaire », explique Aurore Burtey, Responsable des Ressources Humaines. Pascal Pinson, depuis 28 ans dans l’entreprise, a ainsi changé de métier, tout en restant sur le même site. Contrôleur de nuit, il voit dans ses nouvelles attributions de technicien de maintenance et d’entretien des outillages de nombreux liens avec sa passion pour la mécanique auto. « Les outils, les clés, la graisse… ça me rappelle cet univers. ». Sa nouvelle vie professionnelle correspond à ses aspirations, mais il n’a pas été facile, à la cinquantaine, de reprendre une formation. « Au début, je me suis posé des questions. Est-ce que ça va marcher ? C’est dur de se remettre à niveau, mais on y arrive. »

Pour les soutenir, les stagiaires comptent sur les tuteurs, des salariés de l’entreprise qui se sont engagés à accompagner leur progression et ont suivi une formation spécifique de deux jours. Parmi eux, Olivier Level, chef d’équipe de nuit, a transmis tout au long du parcours son savoir-faire. « J’ai trente ans d’ancienneté dans le métier. Je peux partager mon expérience au quotidien, mais là, c’est dans un cadre défini. On s’oblige à prendre le temps, à montrer, et montrer encore, les bons gestes. C’est valorisant, on voit les résultats.» Même investissement pour Marques Vasco, chef d’atelier, qui a préparé l’un des membres de son équipe au CQP monteur-régleur : « il faut rassurer, être à l’écoute. C’est une vraie responsabilité, elle n’est pas à prendre à la légère », affirme-t-il.

Associer théorie et pratique

Structurer la démarche et la conduire dans une logique de projet a été une volonté de Plastivaloire. « La montée en compétence fait partie de la politique de l’entreprise, indique Aurore Burtey. C’est pour nous un enjeu fort. Nous avons choisi Plasti Ouest pour nous accompagner parce qu’il est en capacité de prendre en charge toute l’ingénierie de formation et anime un réseau d’organismes complémentaires, qui peuvent intervenir sur des thématiques spécifiques. Le Groupe comprend par ailleurs plusieurs sites répartis en France. Il s’agissait de répondre à une problématique géographique, en limitant les déplacements des salariés et en facilitant leur organisation personnelle ainsi que celle des sites de production. » Certains de ces sites ont été dédiés à la préparation des CQP. « Les organismes de formation se déplaçaient dans nos locaux, ce qui permettait d’adapter le parcours au plus près des réalités de terrain, mais aussi de faire découvrir à nos collaborateurs les usines de Plastivaloire. » La formation associe à la théorie la pratique sur les équipements. « Nous souhaitons encore la renforcer, à la demande des salariés, parce qu’elle est indispensable pour ancrer les apprentissages. »

Un suivi personnalisé, tout au long du parcours.

Les divers modules ont été répartis sur les neuf mois de formation et adaptés au niveau de compétences des stagiaires, qui pouvaient suivre tout ou partie du programme selon leurs acquis. Des entretiens ont été organisés au démarrage, à mi-parcours et à la fin du programme, pour la préparation à l’évaluation. A ces occasions, Luc Midot, Chargé de mission RH chez Plasti Ouest, allait à la rencontre de chaque stagiaire, afin d’échanger sur leurs évolutions et leurs besoins. « Il a joué un rôle de coordinateur et de facilitateur », souligne Aurore Burtey. Prise en charge par le service Formation du Groupe, la démarche a régulièrement rassemblé le Comité de pilotage, qui assurait un suivi du parcours de chaque stagiaire comme de l’ensemble du projet. « Les avancées, l’identification des risques potentiels, l’adéquation des modules aux attentes… nous avons supervisé, avec la Direction générale, la Direction industrielle et la Direction des Ressources Humaines, chacune des étapes. »

Pour Plastivaloire, le parcours CQP n’est pas seulement une action complémentaire au recrutement : elle sert la marque employeur de l’entreprise, en apportant à la communication des contenus et des témoignages, et contribue à l’attractivité du groupe. Plastivaloire, d’ailleurs, compte bien poursuivre sur sa lancée. Outre les parcours dédiés au montage-réglage et à l’outillage, il inaugurera l’année prochaine deux nouvelles thématiques, « Responsable d’équipe » et « Technicien de maintenance et d’entretien des installations », formations au CQP réalisées cette fois en inter-entreprises. « Cette approche nous permettra de bénéficier de nouveaux retours d’expérience », assure Aurore Burtey.