Actualités
- Ressources Humaines

DIAG ET ACCOMPAGNEMENT RH : UN DISPOSITIF COMPLET POUR MONTER EN COMPÉTENCE

Septembre 2017

 

Donner une suite au Diag RH, pour passer des constats à l’action : c’est l’objectif de l’accompagnement individualisé proposé par Plasti Ouest. A ce jour, une quinzaine d’entreprises de la Plasturgie ont enclenché le deuxième volet du dispositif, que ce soit pour renforcer les fondamentaux et outils RH ou répondre à  une problématique spécifique liée aux ressources humaines. Parmi elles, Fluor One. Cette PME d’Eure-et-Loir, qui compte 20 salariés, a notamment structuré son plan de formation et travaillé sur la poly-compétence des équipes.

 

[Véronique DUBREU, Responsable Ressources Humaines

chez FLUOR ONE]

 

« Je souhaite anticiper des difficultés futures ». Véronique Dubreu, responsable RH de Fluor One, s’inquiète des conséquences des prochains départs en retraite, qui concerneront, dans les quatre ans à venir, le quart des effectifs de production. « L’entreprise est spécialisée dans l’usinage de pièces de précision en plastiques de hautes performances, pour les marchés de l’Aéronautique, de l’Agroalimentaire et du Médical. Nous intervenons également sur des projets spéciaux high-tech. Les départs en retraite auront forcément des incidences sur le développement de l’entreprise. » Dans ce secteur d’activité, les compétences sont rares sur le marché de l’emploi et s’acquièrent principalement par l’expérience. « Il n’existe pas de formation adaptée en externe, et les recrutements seront compliqués : c’est en interne que nous devons trouver la solution. »

 

Accompagner des projets spécifiques

Fluor One s’engage donc, dès le lancement du dispositif en 2015, dans un diagnostic complet de ses pratiques RH. Sur la base d’une grille de critères et d’échanges avec des experts, le Diag RH interpelle sur trois volets interdépendants : le management des compétences, le projet d’entreprise et le respect des obligations réglementaires. « Il m’a permis de balayer largement nos thématiques, à 360°, en bénéficiant d’un regard extérieur, et de construire une feuille de route à partir de préconisations. Finalement, il m’a conforté dans mes certitudes : la nécessité, dès à présent, de préparer l’avenir. A l’issue de l’exercice, j’avais des projets plein la tête ! ».

Reste à les structurer et à les mettre en œuvre. « C’est l’objectif de l’accompagnement que nous proposons dans la suite du Diag RH, explique Mélanie Floury, Référente Développement des compétences de Plasti Ouest. Nous intervenons dans deux principales typologies de projets. Pour les PME de moins de 50 salariés, la demande porte généralement sur la consolidation de l’existant : aspects juridiques, outils, plans de formation… Les plus grosses entreprises, quant à elles, souhaitent souvent engager une démarche plus large, telle que la GPEC pour laquelle nous constatons aujourd’hui une vraie demande. Nous travaillons avec elles sur la déclinaison de leur stratégie en objectifs RH, la structuration, les fondamentaux, la méthodologie de mise en œuvre… » Quel que soit le besoin, c’est sous forme de formation-action que se déroule l’accompagnement : « nous veillons à ce que les responsables RH puissent être autonomes sur les sujets traités et transposer les méthodologies dans diverses situations. »

 

Améliorer et sécuriser les pratiques RH

Véronique Dubreu, pour sa part, a surtout souhaité approfondir le plan de formation et la poly-compétence des équipes : « Avec la formation, nous pouvons travailler sur la polyvalence et remettre à plat les fiches de postes : ainsi, nous nous ajusterons mieux à la classification, sujet difficile à appréhender, aussi bien par l’encadrement que par le personnel. » Avec l’accompagnement RH, elle estime « disposer d’arguments pour expliquer la démarche en interne. Pendant ces journées en présentiel ou lors des points téléphoniques de suivi, j’ai pu beaucoup échanger et sortir, en quelque sorte, de l’isolement du poste. Dans l’entreprise, je me charge également des aspects administratifs et comptables ! L’accompagnement RH est très sécurisant ». « Les entreprises réalisent un Diag RH dans l’optique d’améliorer leurs pratiques, ajoute Mélanie Floury. Avec l’accompagnement, elles n’en restent pas aux constats et préconisations. Elles peuvent bénéficier, sur l’ensemble du dispositif,  de dix journées réalisées avec des experts en RH et en industrie. »  La démarche, ouverte aux entreprises de la plasturgie adhérentes et comptant moins de 300 salariés, est intégralement financée par l’OPCA DEFI.

 

Les + de l’accompagnement RH de Plasti Ouest

  • Un accompagnement porté par un organisme extérieur pour renforcer les projets avec les responsables RH et les salariés.
  • Un dispositif, créé en 2015, qui dispose de retours d’expériences et est en capacité de mesurer les besoins réels des entreprises.
  • Des experts des thématiques abordées apportant des réponses sur-mesure.
  • Une approche innovante des pratiques RH, dans l’analyse des problématiques, les méthodologies, la co-construction des outils…