Actualités

CQP Gestionnaire Ressources Humaines en PME : la RH au service de la stratégie globale

Janvier 2018

C’est un nouveau parcours Certificat de Qualification Professionnelle que Plasti Ouest a créé courant 2017 : dédié aux Ressources Humaines, il vise à faire monter en compétences les gestionnaires RH des PME de la Plasturgie et des Composites. GIZEH Emballages Angers SAS, spécialiste de la production et du développement de solutions d’emballages, s’est engagé dans la première promotion. En formalisant ses Ressources Humaines, l’entreprise, d’ores et déjà, se constitue une base solide pour le développement de son activité. Explications.

 

  

 

Gizeh a atteint, il y a deux ans, un effectif de 50 salariés : un cap pour la PME qui doit, dès lors, répondre à de nouvelles obligations réglementaires et considérer le renforcement des Instances Représentatives du Personnel. Le recrutement de 15 nouveaux collaborateurs les mois suivants incite l’entreprise à adapter son organisation. « Certains de nos cadres de service, qui travaillaient seuls, doivent aujourd’hui manager et former un ou plusieurs collègues, explique le Dirigeant, Laurent Langlet. Ce contexte de développement nous a incités à structurer et formaliser davantage notre politique et nos pratiques RH. » L’occasion de réaliser un audit et de proposer à Nathalie Cabouret, chargée de la comptabilité, une évolution de poste. « Le recrutement d’une comptable, qu’elle supervise, lui permet de se consacrer davantage aux Ressources Humaines. Elle travaillait déjà sur le sujet avec moi. Désormais, elle va pouvoir gagner en autonomie et je pourrai davantage déléguer.» 

Devenir acteur de la politique RH dans l’entreprise

Pour Nathalie Cabouret, l’extension de ses missions lui permet de consacrer davantage de temps aux RH et d’améliorer ses pratiques. Elle rejoint en mai dernier la première formation au CQP « Gestionnaire Ressources Humaines en PME », proposé par Plasti Ouest. Etalé sur 9 mois, à raison de 2 à 3 jours mensuels, le programme vise, comme le précise Elise Delatre, Responsable du Service RH Emploi & Compétences du réseau des industriels de la plasturgie, « à devenir pleinement acteur de la politique Ressources Humaines dans l’entreprise. » Pour opérer les nombreuses transformations qui leur permettront de s’adapter aux évolutions des marchés, les entreprises ont, de plus en plus, à faire fructifier le capital immatériel que composent leurs collaborateurs. Dans ce cadre, « le gestionnaire RH doit être en capacité d’ajuster les compétences à la stratégie, tout en assurant la réglementation sociale et les dispositions conventionnelles de la Branche Plasturgie. »

Etre rapidement opérationnel

Adressé aux responsables et assistants RH, mais également aux comptables et assistants de direction qui souhaitent développer leurs interventions dans le champ des Ressources Humaines, le CQP livre des clés pour maîtriser les principaux processus (gestion des relations sociales, recrutement, formation, GPEC, IRP…) et acquérir les cinq compétences visées par la certification (voir encadré). Outre les apports théoriques sur le management des compétences, la gestion administrative ou encore la communication, il ménage des temps de mise en pratique. « Il  inclut notamment un atelier GRH, qui permet de construire et mettre en place une gestion des RH dans le cadre d’une étude de cas », précise Elise Delatre.

Organisé sur le mode formation-action, le programme, animé par une équipe pluridisciplinaire, favorise la mise en application rapide et opérationnelle des connaissances. Au cours de son parcours CQP, Nathalie Cabouret a ainsi créé ou amélioré plusieurs outils RH pour Gizeh : « J’ai établi le plan de formation 2017 et prépare celui de 2018, j’ai refondu les fiches de postes, formalisé l’organigramme, enrichi la base de données salariés. Nous allons également initier une démarche GPEC. » Désormais, elle participe aux entretiens annuels et professionnels. « Nathalie est identifiée par ses collègues comme leur interlocutrice RH, témoigne Laurent Langlet. Elle a notamment pour mission de chercher, selon les besoins, les formations adaptées au développement de leurs compétences ainsi que les aides financières auxquelles nous pouvons souscrire. »  

Favoriser les échanges interentreprises

Si le parcours CQP fait monter en compétences de façon individuelle, il pose aussi un cadre pour l’échange entre stagiaires. Certaines séances sont ainsi organisées directement dans les entreprises et, de façon générale, les participants sont régulièrement invités à évoquer les situations qu’ils rencontrent. « Nous prenons conscience que nous sommes confrontés à des difficultés similaires et communiquons beaucoup entre nous, sur nos idées, nos expériences, nos pratiques », souligne  Nathalie Cabouret.

Déjà construite en inter-entreprises, la formation va par la suite évoluer vers l’inter-filières : « Plasti Ouest travaille en étroite collaboration avec l’UIMM. La prochaine session de préparation au CQP prévoit des modules communs avec la Métallurgie, annonce Elise Delatre. Au-delà des spécificités réglementaires et conventionnelles liées aux Branches, de nombreux sujets RH sont communs aux entreprises industrielles. »